Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 08:52

Dégustation du 30 Novembre 2009

Vins du Minervois

 

Domaine de Barroubio

 

En préambule notre Président rappelle la récente visite du Château Roubine. Une merveilleuse dégustation a été organisée par Monsieur Riboud avec des vins des trois couleurs. Un magnifique repas était prévu chez Alain Bœuf dans une chaude ambiance. L’après-midi le domaine de Saint Julien d’Aille a été visité.

 

Monsieur Miquel


Le propriétaire du Domaine Raymond Miquel est venu nous présenter sa propriété et ses pratiques culturales. Il donne des explications sur le terroir qui est situé à 300 mètres d’altitude et qu’il a voulu limiter en production. La culture est dite raisonnée sur 30 hectares. En effet le bio suppose une parfaite isolation vis-à-vis des autres propriétés. Il comporte aussi des inconvénients dont l’utilisation de beaucoup de quantités de cuivre. Sa production se réclame des appellations Minervois et muscat du Minervois.

 

Les commentaires de dégustation étaient de Jean Pallanca, Philippe Fournery, Bernard Lagrèze. En fin de repas quelques histoires étaient énoncées par les conteurs habituels. Paul Coustham, entre autres se surpassait, mais sans chanter toutefois l’hymne de la Confrérie. Ce ne sera que partie remise !

 

Muscat sec - Saint Jean de Minervois-2008 – Vin de pays d’Oc - 14°

Sur plateau calcaire avec de gros écarts de température : 8-35° l’été

Robe Or blanc. Au nez fraîcheur, fruits à noyaux (pêche), aneth, fleurs aussi. En bouche agrumes et cédrat confit, pêche et abricot. Un peu de minéralité. Finale acidulée et mentholée. Vin charmeur, grande finesse.  A servir à 6-8° sur des huitres ou crustacés ou sur des asperges. Prix de 6 euros TTC.

 


Saint Jean de Minervois – 2007 – 13,5°

40% Syrah, 30% Carignan, 30% Grenache

Rubis foncé. Nez aromatique violette, iris.  Poivre, garrigue. Cerise burlat  Tanins bien fondus qui méritent toutefois une attente de 2 ans. Réglisse et zan. Vin gourmand sur viandes de barbecue. Prix de 5 euros TTC.

 

Saint Jean de Minervois –  2007 - 14°  

18 mois d’élevage, macération carbonique pour moitié et barriques de 2 et 3 ans. 90% Carignan vignes de 110 ans et 10% grenache. Au nez épicé, violette, arômes de mûres et de pruneaux, Pot pourri de fruits noirs et rouges. Tanins souples avec de la rondeur et longueur en bouche. Bois bien assimilé. Concentration, charnu, velouté. A servir à 16° sur une côte de bœuf. Prix de 9,50 euros TTC.

 

Saint Jean de Minervois – cuvée Marie Thérèse-2007- 14°

90% Syrah-10% Grenache moitié macération carbonique moitié cuvaison barrique- 18 mois dans du bois neuf – chauffe très douce. Nez aromatique complexe,  poivre, syrah, fruits sur muris, réglisse et violette. Attendre un peu. Vin équilibré, belle ampleur, concentration. Sur gigue de sanglier. Prix de 9,50 euros TTC.

 

Muscat  de Saint Jean de Minervois -liquoreux  - 2008 – 15°

Fleurs blanches, tilleul, verveine, litchis, acacia, agrumes, miel, abricot. En bouche, poire, fraîcheur minérale. Un vin superbe qui accompagne bien la tarte au citron.

Prix 9 euros TTC

 

En conclusion et en prenant en compte le rapport qualité prix, l'unanimité s'établissait pour reconnaître en Monsieur Miquel un superbe artisan soucieux de délivrer du bonheur à ses contemporains.



La salle atteignait pour cette soirée son maximum de capacité d'accueil avec 44 convives ce qui représentait une lourde charge pour les popotiers. Ceux-ci, Nicole et Francis, se sont surpassés avec une daube savoureuse accompagnée de pommes de terre et d’excellentes carottes, le tout cuit dans un chaudron de cuivre. Il a fallu cinq heures de cuisson pour parvenir à un résultat final très apprécié de tous. Les fromages et le dessert étaient parfaits pour achever la dégustation du jour. Par privilège présidentiel un seul millefeuille avait parcouru la salle pour satisfaire Monsieur Henry Baudet. Il faut dire que les dépassements de budget d’autres présidences lui permettaient de franchir avec humour la ligne blanche. Mais ne faut-il pas établir une distance entre les détenteurs de l’autorité et les simples manants ? Que serait l’exercice du pouvoir s’il ne s’accompagnait des douceurs de quelques privilèges ?

 

Guy Muller

Partager cet article

Repost 0
Published by Muller - dans Dégustations
commenter cet article

commentaires

Prochain rendez-vous

 

A VOS AGENDAS

 

PROCHAINE DEGUSTATION

LE 28 AVRIL

 

SORTIE A NIMES LES 16/17 MAI