Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 08:47

                                                                                LES VENDANGES SONT FAITES ! vendanges 1142

 

vendanges 1136           

 

Le président après une nuit d'angoisse, sur les conditions météorologiques a donné le top départ, dès 9 heures toute l'équipe sécateur en main, s'est concentré sur la tâche à accomplir, afin de finir avant la pluie. Mais les vignes du seigneur étant placées sous la protection des anges, ceux ci ont soufflés de façon à tenir les nuages hors circuit. A 11 heures tous prenaient la direction du fossan pour l'égrapage. A midi la tradition était respectée et c'est autour d'un repas typiquement lyonnais- joues de porc au vin - gratins de pâtes, chez Mamie Manou arrosée de la cuvée annonciade 2011 que la journée vendange à pris fin, en se disant vive les vendanges  en septembre 2012. 

 

        L EGRAPAGE                                              LES AGAPES

 

  vendanges 1153

  vendanges 1145

                                

 

  154 kgs de grappes des divers cépages .

 

MERCI ELIANE-COLETTE-FREDY-MARCEL-MAURICE-JEAN-MICHEL-PHILIPPE-ROGER MOLINARI

LE PRESIDENT B.FRANCO

Repost 0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 07:10

                           

 

 

 

 

                                CHANGEMENT DE DATE

 

PROCHAINE DEGUSTATION LE 17 SEPTEMBRE 2012

                                          A L ALKENA

                                        19 HEURES 30

 

                                                     

Notre ami Bernard LAGREZE nous fera une dégustation "à l'aveugle".

Soyez présents dès 19 heures 30, vos amis sont les bienvenus.

 

             ATTENTION INSCRIPTION OBLIGATOIRE.

Repost 0
Published by Muller - dans Dégustations
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 11:43

 

Dégustation par ANTOINE MORDICONI

L'été était au rendez vous ! de cette" belle dégustation agrémentée des commentaires imagées d'Antoine qui ne tarit pas d'anectodes sur la Corse, pour la plus grande joie des convives.

2012 3284

Nous commencons avec un vin rosé du Domaine E PETRE 2011

Cépages Sciacarello et Nielluccio.D'un visuel très lumineux,grenade

un nez minéral, fumé, notes épices (curry)  fruit cerise croquante.

En bouche belle fraicheur,légère acidité, animal et automnal, long en bouche.

  2012 3288

  Ensuite un Domaine de la PUNTA, 2011. Couleur rosé clair,(couleur provence) nez garrigue-maquis, noyaux de cerises, notes de réglisse et d'épices. En bouche volumineux, belle acidité, charnu.

 

  2012 3290

 Domaine E PETRE 2010- Cépage Chardonnay

Jaune paille-clair-miéllé- Un nez floral fin, pomme grany, belle fraîcheur, avec en bouche un belle acidité, volumineus, minéral, gras avec une finale douce. Long en bouche

  2012 3291

  Domaine FIUMICICOLI 2010- ROUGE

Robe grenat violacée, nez fruié élégant, fruits rouges biens murs, notes sous bois et animales.En bouche épices, venaison, vin qui évolue dans le verre

  2012 3295

Et pour terminer en apothéose, un Domaine GENTILE-Patrimonio 2006

Un visuel grenat violacé, un nez subtil, puissant, notes noyau de cerise- venaison, prune confite, poivré. Une bouche superbe, musclée.

Un bel accompagnement pour du gibier.

  2012 3300

Un grand merci à Antoine, qui nous a fait partager sa passion de la corse et de ses vins.

les commentaires des convives étaient emprunt de soleil, et la bonne humeur et l'amitié etaient là.

Merci à notre restaurateur, toujours souriant.

 

Repost 0
Published by E.FRANCO - dans Dégustations
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:30

CHATEAU MONT-REDON

PROPRIETE ABEILLE- FAVRE

 

C'est une trés belle dégustation que nous a offert Monsieur ABEILLE, accompagné de son épouse.

Dégustation qu'il a dédiée avec beaucoup d"émotion à notre regrettée Président MONIQUE PALLANCA.

 

MONT-REDON 0181

 

Le terroir de CHATEAU MONT-REDON est caractérisé par un sol de gros galest caillouteux sur 2 mètres, en dessous se trouve un banc d'argile ou les racines de la vigne puisent leurs besoins hydriques.

Il est situé sur la rive gauche du Rhône entre Arles et  Avignon.

 

 

 

 

La propriété située à CHATEAUNEUF DU PAPE produit des vins de trois appellations de la vallée du Rhône,

CHATEAUNEUF DU PAPE-LIRAC-COTES DU RHONE.

Les châteauneuf du pape sont issus de treizes cépages.

Le LIRAC et COTES DU RHONE de trois ou quatre.

MONT-REDON 0180 

 

 

 

 

Le premier vin dégusté, un RIOTOR ROSE 2011

Robe rose soutenue, avec une nuance du fuschia. Un nez frais, vif, avec des aromes primesautiers, une bouche ample, ronde, gourmande et fruité.

 

C'est un vin de gastronomie, qui a fait l'unanimité.

 

  MONT-REDON 0172

 

 

 

 Deuxième vin, un CHATEAUNEUF DU PAPE BLANC -CHATEAU REDON 2010

Robe jaune pale, miéllé, nez complexe, riche-gras, notes de terroir amande, prunes, noyaux de fruits blancs, acacia, opulent, vin qui se marie bien avec la truffe.

 

 MONT-REDON 0173

 

 

 

LIRAC 2010

Cette appelation méconnue, avec une robe cardinal, un nez complexe épicé, confituré, ample et riche, dominante de fruits rouges.

C'est un rouge plaisir avec une finale exceptionnelle.

  MONT-REDON 0169

 

 

Puis un CHATEAUNEUF DU PAPE rouge 2006

Robe belle teinte violine. Nez fruits noirs, casssis, framboise, compoté. un côté animal, cuir, belle touche organique, notes de champignons, terre mouillée. Un bel équilibre.

 

  MONT-REDON 0176

 

 

Cette dégustation, avec modération, comme il se doit, était une trés belle réussite, 40 convives, dans la joie, l'amité et la bonne humeur, se sont régalés avec le plat qui accompagnait et concocté par l'Alkena.

Merci à nos sommeliers qui nous accompagnent de leurs précieux conseils,

et à MR ET MME ABEILLE.

 

Repost 0
Published by ELIANE FRANCO - dans Dégustations
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 09:42
SUCCES POUR LE PREMIERE DEGUSTATION DES GRANDS VINS DE BORDEAUX

 

assemblee-generale-2012-0118.JPG

 

43 convives, se sont retrouvés à l'Alkena pour déguster

avec modération, des grands vins de Bordeaux.

BERNARD LAGREZE a su faire partager avec pédagogie sa passion

pour 4 grands vins de Bordeaux.

 

 CHATEAU FAURIE DE  SOUCHARD(ST EMILION GRAND CRU) 2004.

 

 Robe grenat flamboyante,avec un nez assez fin cependant

 peu intense, d'un fruité assez vif , en bouche tanins sérrés,

austères et un peu secs . 

 

 

CHATEAU CHARBONNIEUX (PASSAC LEOGNAN)2003

 

Robe grenat soutenue, attaque sur des notes de torréfaction

 et d'épices, nez velouté, très mûr, soyeux avec notes

 lactées, d'expresso, notes fumées et joliement épicées.

Dense en bouche, séreux, tanins gras, c'est un vin drémeux,

 épicé avec un charme aromatique précieux. Une finale sur

des notes tertiaires, épices et vanille. Joli vin très charmeur.

 

 

 

CHATEAU SOCIANDO MALLET (HAUT MEDOC)2002assemblee-generale-2012-0124.JPG

 

Robe dense presque noire. Nez très classique, grillé,

marqué par le pain grillé, le cèdre et le bourgeon de cassis.

Bouche avec une jolie texture, suave et raffinée, les saveurs d'épices

vont sur le goudron, avec des tanins puissants.

 Matière crémeuse, vin très racé et de très grande classe.

 

 

 

 CHATEAU HAUT BATAILLEY(5èmeCRU CLASSE PAUILLAC)2004

 

Robe sombre nez aux notes balsamiques, (cèdre), de torréfaction

(cacao-grain de café); de zan et de réglisse.

Bouche puissante, très classique de Pauillac, vin viril , assez massif

avec des notes de fruits noirs, note réglissée et cendrée.

finale sur une belle amertume.

 Joli vin qui manque toutefois un peu de finesse sur ce millesime.

 

 
  assemblee-generale-2012-0150-copie-1.JPG  
                                  DES CONVIVES HEUREUX APRES UN BON BOEUF EN DAUBE  
   
   
Repost 0
Published by ELIANE - dans Dégustations
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 15:12

 

 

assemblee-generale-2012 0106-copie-2                             assemblee-generale-2012 0099-copie-1

         PRESIDENT                                                       PAST PRESIDENT

    BERNARD FRANCO                                                 HENRI BAUDET

 

 assemblee-generale-2012 0101                          assemblee-generale-2012 0097-copie-2

         1er VICE PRESIDENT                                   2ème VICE PRESIDENT

            FREDY VINAJ                                               PHILIPPE FOURNERY

  

assemblee-generale-2012 0093-copie-1                       assemblee-generale-2012 0094-copie-1

          SECRETAIRE                                                         SECRETAIRE ADJOINT

         COLETTE BARIL                                                  JEAN CLAUDE JACOUTY

 

assemblee-generale-2012 0098-copie-2                        DSC05874-1

              TRESORIER                                                     TRESORIER ADJOINT

       JEAN NOEL MARTINACHE                                    FRANCOISE COLUCCI

 

                                                      assemblee-generale-2012 0096-copie-2

                                                      CONSEILLER DU PRESIDENT   

                                                             JEAN PALLANCA

Repost 0
Published by ELIANE FRANCO - dans La vie de la Confrérie
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:19

assemblee-generale-2012 0107-copie-2

 

  L’assemblée générale de la confrérie s’est tenue au Marbella, le 14 janvier 2012, après approbation des comptes rendus moraux et financiers ce n’est pas sans émotions que le Président HENRI BAUDET, a pris la parole pour rappeler que la dernière année avait connue quelques difficultés n’ayant plus de lieu de rencontres pour les dégustations et  le chagrin de la disparation de la Présidente MONIQUE PALLANCA.

L’assemblée ayant voté à l’unanimité pour le renouvellement des membres du conseil d’administration sortant ou nouveaux entrants, il a été également procédé au vote pour le nouveau Président.

 

BERNARD FRANCO, seul candidat a été élu à l’unanimité.

 

assemblee-generale-2012-0106-copie-2.JPG

 

Après la remise d’un cadeau au past président et d’un bouquet de fleurs à son épouse pour le dévouement à la confrérie, le nouveau président à fait état des grandes lignes qu’il entendait mettre en place pour un nouvel essor. Il présente un nouveau bureau restreint, et a dores et déjà pris des contacts pour présenter  des dégustations dans un cadre agréable, celle-ci auront lieu au restaurant ALKENA sur la plage des sablettes.

 C’est autour d’un superbe repas concocté par JOEL chef cuisiner du Marbella que s’est terminé la soirée, non pas sans avoir tiré les rois selon la tradition, dans une ambiance sympathique et dansante.

   

   assemblee-generale-2012 0110assemblee-generale-2012 0111

Repost 0
Published by ELIANE FRANCO - dans La vie de la Confrérie
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 16:27

Voyage à Nogent sur Marne :

Le jumelage des Confréries 

photo-nogent.JPG

Après la visite à Menton de la Confrérie du Petit vin blanc de Nogent, nous devions aller rendre la pareille à nos nouveaux amis.

C’est donc le 21 novembre que la Confrérie de l’Etiquette de Menton est allée assister au chapitre annuel à Nogent de la Confrérie désormais sœur.

De nouveaux adoubements étaient organisés afin de remercier quelques participants du voyage. La réception organisée par Philippe Jouvin était de grande classe. Il faut regretter la disparition progressive des nombreuses guinguettes qui s’échelonnaient le long de la Marne. Il n’y a plus beaucoup de lieux de réjouissances sur la Marne, au contraire de ce qui existe autour des capitales de Vienne et de Prague. Et c’est dommage de voir Paris préférer des lieux de fêtes importés tels Disneyland.

Il en résulte un appauvrissement patrimonial et festif que comble agréablement la guinguette du Martin Pêcheur, lieu d’accueil de la manifestation.

 

P1020336.JPG

Les guinguettes et le bord de la Marne

Les guinguettes constituent un élément marquant de l'identité des Boucles de la Marne. Leur histoire est liée aux loisirs ouvriers et au « dimanche au bord de l'eau » pour y exercer des activités variées, très souvent liées à la rivière (régates, canotage, natation, concours de plongeon, courses d'aviron, joutes, pêche...), mais aussi pour s'amuser avec les jeux de foire, de quilles, de boules et balançoires... On s'y attablait pour savourer une cuisine simple arrosée de vin blanc ou rouge : friture ou matelote de poisson, fricassée de lapin ; et puis on y dansait la valse, la polka et plus tard, la valse musette.


Les guinguettes se développent à la fin du 17ème siècle. Elles fleurissent dans les villages voisins de la capitale, comme Belleville, Montmartre, afin d'éviter l'octroi, ancienne taxe sur les marchandises entrant dans Paris. Le vin produit dans les vignobles situés autour de Paris, alors appelé «Ginguet» ou «Guinguet», est ainsi vendu moins cher. Vers 1860, Paris s'agrandit et annexe les villages. Les établissements émigrent sur les bords de Marne et de Seine, associant désormais l'environnement de la rivière aux plaisirs de la table et de la danse. Le mot «guinguette» est en effet lié aussi au mot «giguer» qui signifiait «sauter».

C'est ici que les Parisiens s'encanaillaient le dimanche. On attrapait le train de la Bastille, on dévalait la côte de Convert en quelques minutes et l'on se retrouvait assis au bord de l'eau ou attablé dans l'une des innombrables guinguettes posées sur la rivière, à lever le coude. Bien avant 1906 et l'obligation du repos dominical, on venait nager, canoter, guincher au son de cette cornemuse auvergnate nommée "musette", conter fleurette à sa belle, jouer aux cartes, aux quilles, participer à une course de vélos…

5128285912_2635bba56d.jpgLe déclin des guinguettes… Le paiement en liquide des musiciens a été interdit et, dès lors, les établissements n'ont plus fait appel à ces grands orchestres qui mettaient tant d'ambiance. Ils ont préféré se transformer en restaurants. Et puis, la guerre est passée par là." 

On continua de canoter -un engouement qui avait débuté dans les années 1830 et se prolongea jusqu'au milieu des années 1940- on continua de se baigner jusque dans les années 1950. En 1974, la baignade fut interdite pour cause de pollution et l'urbanisation galopante des bords de Marne coupa l'élan. Cette interdiction était motivée par des motifs d'hygiène (qualité de l'eau dégradée dans les années 60-70) et de sécurité (risques dus au trafic des péniches et de noyade).  On ne peut se rendre à Nogent et au Perreux sans que l'envie de partir sur les traces des noceurs d'autrefois ne vous titille. On veut marcher sur les pas de Casque d'or, on cherche le Casino du viaduc.  Du côté du Perreux, l'ambiance est restée bucolique. La rivière est une belle promenade, bordée d'élégantes maisons. On vient encore déjeuner sous la tonnelle, mais de guinguettes, point.  "En fait, explique Vincent Villette, archiviste et bon connaisseur de la période, elles ont commencé à péricliter autour de 1914.

 

P1020295.JPG

Les membres de la Confrérie entourent Marcel Amont qui a bien voulu écrire dans notre livre d'Or. "Tu me tiens par la barbichette et moi je te tiens par le Menton". A gauche le Président Henry Baudet et devant les past-présidents Philippe Fournery et Jean Padovani

 

La peinture, le cinéma, les chansons : la « Nogenstalgia »

L’art, la peinture, le cinéma, les chansons vont sublimer la réalité. Ainsi, en parallèle avec la fin des guinguettes, leur résurrection passait par une forme de regret et la construction d’une substitution destinée à sublimer leur disparition. Depuis des temps lointains, la Marne a toujours possédé le charme et la beauté de ces rivières de l’Ile-de-France, serpentant au milieu de la verdure par des boucles renommées, parsemée d’îles, sous un ciel nuancé et une lumière changeant au fil des heures, des jours et des saisons. Un tel site ne pouvait qu’inspirer les peintres. Ceux du 18ème siècle furent sans doute les premiers à découvrir cette beauté naturelle

-          Antoine Watteau (1684 – 1721) : "L’Embarquement pour l’île de Cythère" (1717 – Musée du Louvre). Très certainement inspirée du paysage de Nogent-sur-Marne, où il décéda quatre ans plus tard, cette toile représente de grands platanes que l’on voit encore dans le parc de la Maison des Artistes et, au loin, la Marne.

-         François Boucher (1703-1770) : plusieurs toiles sur le pont de Charenton et ses moulins à eau.

Le passé construit par les peintres, vient se superposer à notre mémoire collective, dont Renoir est le plus emblématique conteur. Il a su décrire l’ambiance des guinguettes, avec les canotiers, le déjeuner des canotiers et la Grenouillère. Sa peinture riche et pulpeuse a donné une vision idyllique d’une époque qui l’était moins. Beaucoup de peintres succombent au charme de la peinture au grand air, aidée par la proximité des haltes culinaires. Sisley, Vlaminck, Monet, Manet, Van Gogh, Derain, Pissaro, Caillebotte, tous ont dessiné les berges de ces endroits enchanteurs, désormais accrochées aux cimaises des plus grands musées du monde.

 

2858582807_3a7951e042.jpg

3830293266_8445b208f1.jpg

Tous les tableaux de cet article sont de Jean-Auguste Renoir

 

La fin des vignobles n’est pas la fin de la convivialité

L’urbanisation a certes, détruit les vignobles de la région parisienne, comme ceux de Menton. Mais il faut bien trouver des motifs de rencontre, de joie et d’amitié. C’est la raison pour laquelle nos Confréries ont été érigées en défense de la tradition et pour la préservation d’un passé déjà revisité par la « Nogenstalgia ». Car la municipalité de Nogent possède aussi ces vertus en accueillant sur son sol le Pavillon de Baltard, dont la ville de Paris n’avait que faire !!

Puis, la chanson « du petit vin blanc » que l’on boit sous les tonnelles », tout comme celle qui magnifie les bords de l’eau (« un dimanche au bord de l’eau » chanté par Jean Gabin), sont des créations récentes. Elles superposent la vision du poète, dont la fonction est d’enrichir la réalité, aux descriptions déjà réalisées des peintres et des cinéastes.  

En ce jour, nos deux Confréries se retrouvent en un lieu qui témoigne de la volonté de son propriétaire de jeter un pont entre présent et passé. Il a souhaité d’une part recréer l’ambiance d’antan au plan de la guinguette, tout en édifiant une passerelle pour joindre cette petite île, autrefois reliée par un bateau. La guinguette du Martin Pêcheur permet désormais à de nombreuses associations d’élire une miss-guinguette, de maintenir la tradition des joutes sur l’eau, comme celle des courses de canots.

Le choix de ce lieu de rencontre par la Confrérie du Petit vin Blanc montre une volonté évidente de se jumeler avec une tradition, tout comme avec une Confrérie de l’Etiquette qui partage les mêmes valeurs.

 

Guy Muller, envoyé spécial de la Confrérie

 

Repost 0
Published by Muller - dans Voyages
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 12:15

Dégustation du 26 octobre 2010

Au Restaurant Le Marbella

 

Côtes du Roussillon :

Domaine du Vieux Genévrier 

 

DSC00756

Vue sur le superbe Genévrier

DSC00671Les informations du Président.

-       Le problème du local de la Confrérie est en passe d’être résolu. Des négociations sont entamées avec la mairie mais le futur local est éloigné du centre ville.

-       Le Marbella nous accueille ce jour pour compenser la perte de notre ancien local.

-       Appel à une mobilisation des membres disponibles pour déménager le matériel.

-       Rappel du voyage organisé à Nogent avec la Confrérie du Petit Vin blanc.

DSC01815

DSC00599

Présentation du Domaine

Madame Dardenne présente son domaine avec l’aide de Monsieur Padovani.

Le terrain est argilo-calcaire ou composé de schistes. Le nom du domaine est celui d’un arbre millénaire situé dans la propriété. La cave ouverte en 2002 est située à Opoul. Elle est exploitée par deux jeunes viticulteurs de 28 et 21 ans. Culture raisonnée sur 16 hectares de vignes en rosé, rouges, muscats (dont celui de Noël).  

Vendange en comporte pour ne pas écraser les grappes. Les commentaires ont été organisés par Bernard Lagrèze, aidé d’autres convives…

DSC01816

DSC02054

  Du labourage d'automne à l'hiver

Blanc-Domaine du Vieux Genévrier –Vin de pays des Côtes Catalanes-

Grenache blanc-2009-13°

Blanc pale. Nez aromatique à l’attaque. Belle fraicheur avec salinité. Notes florales, coing, abricot. Touche fumée et notes miellées.

En bouche, rondeur, fraîcheur. Finale longue.

Sur poissons à la crème, rougets, plats asiatiques.           Prix : 5 euros

 

Rosé-Domaine du Vieux Genévrier-Vin de pays des Côtes Catalanes-

Cinsault 80% et Syrah 20%-2009-12,5°

Belle couleur rose traditionnelle. Au nez beaucoup de fruits rouges : fraise, cerise, groseille, fruits intenses, compotés. Bouche ample, grasse, rosé de gastronomie. Prix : 5 euros

 

Rouge-Domaine du Vieux Genévrier-Vin de pays des Côtes Catalanes-

Grenache noir, Carignan, Syrah, Vignes jeunes-2009-13°

Rouge cœur de pigeon. Au nez attaque minérale, notes florales : iris, vivacité. Bouche ronde et parfumée, poivrée.  Prix : 5 euros

 

DSC00148

 

Rouge-Domaine du Vieux Genévrier - L’or des Dardenne- 95% de Vieux Carignan, 5% de Grenache noir, Vignes centenaires-2008-14°

Rouge rubis soutenu. Au nez fruits rouges, fraicheur, violette, moutarde, pruneaux.

En bouche épicé, belle structure flatteuse, cerise. Tanins souples, garrigue, finale agréable. Sur viandes rouges. Prix 7 euros

 

Rouge-Domaine du Vieux Genévrier –Côte du Roussillon village- La Belle Auriole-2008-14,5° 

80% de Syrah, Grenache noir et Carignan. Elevé en barriques de 220 litres pendant 9 mois.  20 hectos/hectare

Beau nez, poivré, pruneaux, myrtilles, mûres. En bouche tanins fondus, gras, réglissé, vanille. Vin équilibré de belle structure, élégant. Finale très longue et très aromatique : cerise amarena. Prix 8,40 euros.

 

Rouge-Domaine du Vieux Genévrier –Vin de pays-2009-100% Syrah. Elevé en barriques 9 mois.

Rouge sombre, profond. Nez aromatique, maturité riche, glycérol. Tanins soyeux, flatteurs, rondeur en bouche, vin flatteur. Vin de garde. Le fût donne du velouté. Prix : 12 euros

 

 

Les Vins doux naturels (VDN)

Ces vins sont mutés. Leur fermentation est arrêtée par adjonction d’alcool à 96%. L’intérêt de l’opération consiste à conserver des sucres résiduels qui ne sont pas transformés pendant le processus de fermentation. Ces sucres donnent leur caractéristique à ces vins qui peuvent accompagner les foies gras, les tartes aux fruits, ou consommés en apéritif.

DSC00771

Le vieillissement des vins de Rivesaltes

 

Muscat de Rivesaltes, Blanc-15,5°

Muscat petits grains. Verveine, citron confit, miel. Belle fraîcheur, minéralité, légèreté, Bouche ample, grasse, zeste d’orange. Vin sympathique. Prix : 7 euros.

 

Muscat de Rivesaltes Ambré 2006-15,5°

Grenache blanc (80%) et Grenache gris (20%). Banane cuite, tabac blond, canne à sucre, boîte à cigares. Prix 8,50 euros.

 

La dégustation était accompagnée d’une daube à la mentonnaise qui offrait l’occasion de poursuivre l’appréciation des vins. Un fromage permettait d’achever la dégustation des rouges.

Un far à la crème anglaise accompagnait le muscat de Rivesaltes.

Nos remerciements vont à Laeticia (Lili Tong) avec les sourires de Marie Jo  Baudet et à tous ceux qui se sont dévoués pour le service.

 

DSC01234

  La joie des vendanges

  

Au cours d’un précédent voyage dans le Roussillon, nous avions pu apprécier les vins de ce domaine, qui présentait toutes les caractéristiques d’une exceptionnelle et belle gestion artisanale,  autant que familiale. La dégustation du jour nous a permis d’apprécier un excellent rapport qualité-prix. Ce facteur est d’autant plus important que la production à l’hectare est limitée à 30 Hectos. Si l’on ajoute que les assemblages sont souvent issus de trois cépages, ce travail est très faiblement rémunéré. En conséquence, je préconise l’achat de ces vins de caractère et authentiques. Là encore les vins du Chili et d’Argentine qui sont monocépages ne peuvent concurrencer la qualité du Domaine du Genévrier. L'emploi du bois est aussi très modéré ce qui donne aux cuvées des caractéristiques adaptées aux vins.

Aussi pour célébrer les acteurs du Domaine, j’ai choisi de montrer les photos des quatre saisons d’Opoul.

 

Guy Muller

 

Repost 0
Published by Muller - dans Dégustations
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 19:41

La Confrérie orpheline de ses locaux 

P3012470

La grande salle de dégustation-réunions


A l’issue de notre dernière dégustation, le moral des responsables de la Confrérie était au plus bas, car nous devions dégager le lieu de notre siège social. Ce déménagement effectué, nous restons dans l’incertitude quant à notre devenir. Nous étions tellement habitués à hanter notre cave voûtée depuis les origines de notre association, que ce déménagement obligé était un coup sur la tête, de notre acharnement à conserver à la ville de Menton un patrimoine ancestral. En effet, que reste-t-il des vignes, qui couvraient à l’origine, les vallonnements de notre pays ? La spéculation foncière devait progressivement venir miter notre magnifique paysage, tout comme le littoral, était mangé dans une immense conurbation urbaine.

 

Vous lirez ci-dessous les échanges que nous avons avec la municipalité de Menton, municipalité qui « assure la défense de son Patrimoine ».

 

 

Confrérie de l’Etiquette Du Mentonnais

15, Rue de la République

Boite Postale 151

06504 MENTON cedex

 

                                                                                Menton, le 14 juin 2010

 

                                                               Monsieur le Député Maire de Menton

                                                      Hôtel de Ville

                                                      Boîte Postale 69

                                                       06502 Menton cedex

 

 

 

Référence :   Numéro 00805/A0404/HB/PRC du 14 juin 2010.

 

Objet : recherche local pour notre Siège Social.

 

 

                                                             Monsieur le Député Maire,                                 

 

Le 17 mars 2010, nous vous avions signalé par courrier, que fin année 2010 au plus tard, le local situé au 15 rue de la République à Menton sera récupéré par son propriétaire. Ce local était notre Siège social depuis 1988.

Nous avions espéré pouvoir avoir accès au local situé près de notre cave au FOSSAN,  Moulin de BELLEVESSASSES.  

 

Par lettre du 3 mai 2010, vous nous avez expliqué, qu’actuellement cette bâtisse  n’est  pas en état, pour recevoir notre association, mais des travaux seront vraisemblablement  entrepris cette année.

Nous avons pris acte de la situation,  et  nous vous avons demandé de bien vouloir garder notre candidature, et de nous tenir au courant de l’évolution des travaux

Si possible. La situation a évolué début juin 2010,  Monsieur  MASSE nous a demandé de quitter les Lieux pour le 30 juin 2010 au plus tard.

 

 Après réunion d’un conseil d’administration  extraordinaire, nous avons trouvé une solution provisoire pour stocker  notre matériel. Monsieur Henry BAUDET, notre Président accepte de mettre à notre disposition une fois par mois, le restaurant « MARBELLA » pour nos dégustations, mais jusqu’à fin de l’année 2010 pour ne pas  trop gêner  la bonne marche de l’entreprise de ses enfants Sabrina et Antony

 

Il serait dommage sans solution viable, de nous voir  abandonner nos activités 

De maintien des traditions vinicoles dans le Mentonnais 

 

Aussi Monsieur le Député Maire, notre Président Henry BAUDET, ainsi que tout le conseil d’administration, sollicitent de votre haute bienveillance un rendez-vous, pour faire le point sur cette  situation difficile.

 

Dans l’attente de vous lire, veuillez recevoir, Monsieur le Député Maire, l’expression de notre considération distinguée.

 

                                                                              Pour le Président

                                                                           Le Secrétaire Général

                                                                           Paul Roger COUSTHAM

 

PA262007.jpg

 

PA262010.jpgLe local de préparation des repas

 

Depuis notre demande la situation est en attente… Et pourtant nombre de locaux appartenant à la ville de Menton sont inoccupés les soirs de nos réunions, au demeurant peu nombreuses dans l’année au rythme d’une réunion toutes les deux semaines.

 


Repost 0

Prochain rendez-vous

 

A VOS AGENDAS

 

PROCHAINE DEGUSTATION

LE 28 AVRIL

 

SORTIE A NIMES LES 16/17 MAI