Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 09:28

Dégustation du 25 mai 2009

 

Le Château Vignelaure – Coteaux d’Aix


La table présidentielle

Le Château Vignelaure est la propriété de Georges Brunet, qui est l’ancien propriétaire du cru classé La Lagune. Sa nouvelle propriété s’étend sur 100 hectares, dont 60 hectares de vignes. Situé à 400 mètres d’altitude, le vignoble s’étend au pied de la Sainte Victoire. L’appellation AOC des coteaux d’Aix date de 1985. La production du Château se réparti entre les rouges pour 70% et les rosés pour 30%. Cette situation devrait changer d’ici 5 ans, car du blanc devrait être vendangé à cette période. Il faut dire que le manque de blanc pose un problème à notre région placée près de la mer et donc de la consommation de poisson.

 


Antoine Mordiconi explique avec talent, face à lui, Philippe Bru, Directeur du Chateau

Notre dégustation du jour était conduite par notre Président Henry Baudet. Elle était tour à tour animée par Antoine Mordiconi et par Philippe Bru directeur du Château et œnologue. Messieurs Pallanca et Muller devaient commenter tour à tour les qualités des vins dégustés. Les participants accompagnaient ces commentaires de nouvelles précisions, confirmant une fois de plus leur progression, dans la connaissance des arômes.

 

Rosés

Rosé La source - 2008 - 12,5°

Le rosé est cuivré avec des reflets argentés. La robe est cependant plus soutenue que dans d’autres productions où le saumon pale domine.

Au nez nous avons trouvé de la grenadine et de la groseille confiturées.

En bouche l’attaque est fraîche de pamplemousse rose, l’acidité et le mentholé font penser aux bonbons anglais.

La longueur est moyenne, nous sommes en présence d’un vin de plaisir, bien placé en apéritif. Un vin de soif..

 

Rosé Château Vignelaure 2008 - 12.5°-50% Syrah, 40% Grenache, 10% Cabernet Sauvignon, issu de saignée

La robe est d’un rose plus intense que le précédent . An nez nous nalysons de la fraise, du menthol et de l’anis.

En bouche l’attaque est vive agrumes, notes fruitées, avec une certaine minéralité.

Ce vin est équilibré, de gastronomie. De belle longueur il accompagnera parfaitement les poissons.

 

L'examen de la qualité de la robe par mirage

Rouges

Rouge Château Vignelaure - 2005 - 13,5°

La robe est d’un beau rubis avec des reflets violine. Au nez es arômes sont magnifiques de fruits noirs et de cacao. Notes poivrées et réglisées.

La bouche tient les promesses du nez. La base est très fruits noirs (cerise griotte, mûre, myrtille), café, zan. Ce vin dénote une belle maturité avec des tanins souples. Sa fraîcheur donne l’envie d’y revenir !

Il accompagnera superbement les viandes rouges.

 

Rouge Château Vignelaure - 2003 – 13,5°

Les caractéristiques sont identiques au précédent. Toutefois, l’année de vendange était celle de la forte chaleur. Nous sommes toujours sur les fruits noirs : cerise griotte, mûre et myrtille. La chaleur amplifie la maturité des fruits et le temps a encore plus arrondi les tanins. Le plus de ce vin est sa suavité, sa rondeur et sa fraîcheur. Il possède une grande capacité de vieillissement.

 
Jean Pallanca commente le rouge 2003

Rouge Château Vignelaure – 2002 – 13,5°

Ce millésime a été difficile en Provence à cause de pluies qui ont entraîné une extension de la pourriture à partir du 15 août. En conséquences, les récoltes ont été réduites de plus de la moitié. Les viticulteurs devant réaliser un choix économique difficile. Comme le fait remarquer Antoine Mordiconi, les coûts de structure sont les mêmes quelle que soit l’importance de la récolte !!

Ce flacon est étonnant car il donne de nombreuses notes supplémentaires au nez et en bouche. Les fruits noirs sont présents, mais nous trouvons aussi des arômes de champignons et de truffe. En bouche c’est un vin de plaisir, féminin, harmonieux et équilibré. En aveugle il serait natif de Pomerol…

 

Rouge La source de Vignelaure – 2007 – 14°

Sa robe est rubis, plus claire que dans les précédents. Au nez c’est un cocktail de fruits noirs. Au nez il exhale la cerise kirshée. Il a une belle attaque vive avec de magnifiques arômes.

Il accompagnera très bien le repas composé de salades et de gallinacés rôtis. Une glace termine en beauté ce repas.

 

Une nouvelle fois c’est notre popotier habituel  Francis Souppart qui nous a préparé ce repas. Il sera encore à la fête du Pian le 21 juin à la tête de sa rôtisserie de campagne.

 



Guy Muller notes de dégustation et crédits photos.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Muller - dans Dégustations
commenter cet article

commentaires

Prochain rendez-vous

 

A VOS AGENDAS

 

PROCHAINE DEGUSTATION

LE 28 AVRIL

 

SORTIE A NIMES LES 16/17 MAI